Nautisme durable Retour

La déconstruction : une démarche éco-responsable

deconstruction-bateau.jpg

Quelle sont les étapes de la déconstruction d’un bateau de plaisance ?

Le recyclage d'un bateau de plaisance doit être effectué selon le processus suivant :

A la charge du propriétaire

  • Transport : transfert du bateau vers le centre de recyclage.

A la charge de l’APER

  • Désarmement : retrait du matériel et des équipements de navigation.
  • Dépollution : récupération des différents fluides (huiles, hydrocarbures), batteries ...
  • Élimination des déchets dangereux : traitement dans des installations spécifiques avec stockage ou incinération.
  • Déconstruction sélective des différents éléments du bateau.
  • Déchiquetage et broyage de la coque et du pont.
  • Valorisation des déchets dans les filières adaptées avec une traçabilité permanente.
  • Désimmatriculation du bateau auprès des Affaires Maritimes, radiation de pavillon du bateau auprès des Douanes.


 

Comment s’assurer que le recyclage est fait dans une démarche éco-responsable ?

L'activité de recyclage des bateaux de plaisance en fin de vie fait appel à des compétences spécifiques et une connaissance des filières d'élimination et de valorisation des déchets.

Les entreprises qui réalisent ces opérations sont exclusivement des professionnels de la gestion de déchets dont les sites sont obligatoirement des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE), 2712-3, bénéficiant d'un enregistrement préfectoral pour les activités d'entreposage, de dépollution, de démontage ou de découpage des bateaux de plaisance.

Les centres de traitement qui prennent en charge les bateaux de plaisance en fin de vie ont été sélectionnés par l’APER après un appel d’offre selon des critères précis sur le respect de la réglementation, de l’environnement, du progrès social, de la qualité des services et des performances techniques.


Que devient le composite après le recyclage des bateaux ?

La valorisation du composite, déchet représentant la majeure partie des déchets issus de la déconstruction d'un bateau de plaisance, est un élément central du développement de la filière.

Les déchets de composite peuvent faire l’objet d’une valorisation énergétique sous forme du combustible solide de récupération (CSR), qui vient notamment alimenter les cimenteries.

Les déchets de composite peuvent également faire l’objet d’une valorisation matière et être utilisés en matière première recyclée pour la fabrication de nouveaux produits. Certaines entreprises proposent déjà des produits et équipements en composite recyclé.

La valorisation matière constitue la solution prioritaire à développer pour la filière de recyclage des bateaux de plaisance en fin de vie. Des travaux sont menés sur le sujet avec les autres filières du composite (aéronautique, automobile, ferroviaire …)

Pour plus d’informations : https://www.aper.asso.fr/

Veuillez tourner votre appareil en mode paysage afin de pouvoir visualiser le site.